Conseils pour l’ergonomie de sa cuisine intégrée

Une cuisine intégrée avec une ergonomie optimale c’est avant tout des meubles de cuisine bien pensés, qui permettent de ne pas avoir mal au dos, de pouvoir se déplacer facilement dans l’espace même lorsqu’on a une mobilité réduite, etc. Ce type de cuisine doit prendre en compte différents éléments, que ce soit vis-à-vis de l’installation de rangements astucieux ou bien d’équipements pratiques, qui facilitent l’’utilisation de cet espace. On fait le point.

Conseils pour l’ergonomie de sa cuisine intégrée
Conseils pour l’ergonomie de sa cuisine intégrée

Qu’appelle-t-on une cuisine ergonomique ? Quels sont les enjeux majeurs ?

Confort, rationalité et efficacité. Ce sont là des points fondamentaux que l’on doit retrouver dans une cuisine italienne, américaine, rustique, etc. Quel que soit le style (que ce soit une cuisine en L, en U, en îlot ou même en épi), une cuisine ergonomique doit être capable de proposer la meilleure adaptation possible entre les différentes fonctions de cette pièce à vivre, mais aussi entre les meubles, les appareils électroménagers, etc.

Elle doit permettre d’exploiter au mieux les différents postes, pour notamment faciliter le travail de préparation des repas. Les grands enjeux pour avoir une cuisine ergonomique sont les suivants :
– les efforts doivent être réduits au maximum
– le confort doit être privilégié
– l’accessibilité doit être bien pensée et favorisée
– l’ensemble de l’espace doit être géré le mieux possible.

Un exemple de cuisine américaine ergonomique par Cuisines Aviva. Cuisine contemporaine à  3 490,00 € (Electroménagers inclus)
Un exemple de cuisine américaine ergonomique par Cuisines Aviva. Cuisine contemporaine à
3 490,00 € (Electroménagers inclus)

Combien de temps reste-t-on dans une cuisine ?

Par famille et par jour, on considère que nous restons en moyenne 45 minutes dans une cuisine. Ce laps de temps est réparti comme suit :
– déplacements : 4 minutes
– lavage de la vaisselle (dans le cas où la famille est équipée d’un lave-vaisselle) : 5 minutes
– rangement : 8 minutes
– cuisson des aliments : 10 minutes
– préparation des repas : 18 minutes

Pour effectuer tout cela avec efficacité et en évitant les mauvaises postures, il faut notamment veiller à avoir un plan de travail et des meubles à bonne hauteur. Cela permet de ne plus avoir à se baisser ou se pencher inutilement et donc de ne plus avoir mal au dos.

Pour concevoir des modèles de cuisines ergonomiques même dans la gamme des cuisines pas chères, les cuisinistes sont extrêmement vigilants à proposer des meubles et des plans de travail adaptés à la taille des usagers et à leurs activités.

Quelles sont les bonnes  hauteurs en moyenne ?

– pour un plan de travail : entre 85 cm et 1,05 m de hauteur
– pour un four : 90 cm de hauteur en moyenne
– pour un lave-vaisselle : 30 cm ou plus de hauteur

Avoir une cuisine ergonomique permet d’éviter les gestes superflus pour se concentrer sur l’essentiel : le plaisir de cuisiner.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *