Astuces et conseils pour la préparation du poisson

Préparer du poisson n’est pas toujours une chose facile. La fraîcheur est en effet une notion importante si l’on veut éviter les intoxications, mais peu de gens savent reconnaître un poisson frais. En plus, pour éviter de se blesser, il vaut mieux maîtriser l’art de désarêter les filets. Et si on vous donnait nos conseils ?

Bien choisir son poisson : nos conseils

Vous avez décidé de manger du poisson et vous partez donc en supermarché ou chez votre poissonnier préféré pour trouver la denrée parfaite. Mais pour que votre recette au rouget soit réussie plus tard, il vaut mieux que ce dernier soit bien frais ! Voici donc nos conseils pour le repérer.

Tout d’abord, il vaut mieux privilégier un poisson issu de la pêche française, ce qui vous garantit la traçabilité de votre produit. En choisissant un poisson « français », vous êtes sûr que les normes qualité en vigueur ont été scrupuleusement respectées.

Ensuite, vérifiez la fermeté de votre rouget, car il ne doit pas être mou. Il ne doit pas non plus être sec mais encore « humide », comme s’il venait de sortir de l’eau. L’œil doit également être vif et brillant et les branchies doivent être bien rouges.

Enfin, n’hésitez pas à sentir votre poisson : si vous sentez une odeur iodée (c’est-à-dire s’il sent la mer), c’est que votre rouget est frais.

Désarêter un poisson avant préparation

Maintenant que vous avez un rouget bien frais, il faut le préparer. Demandez à votre poissonnier de découper les filets pour que vous n’ayez pas à vous en soucier.

Prenez ensuite votre filet dans votre main et repérez les arêtes avec votre doigt en le passant sur le filet. Les arêtes se trouvent normalement sur les deux tiers du filet. Puis, à l’aide d’un économe ou d’une pince à épiler, vous allez tout simplement les arracher.

Une autre méthode consiste à faire une entaille de part et d’autre des arêtes. Puis, à l’aide d’un couteau que vous amenez légèrement en biais, vous pouvez sortir toutes les arêtes d’un coup en arrachant la chair que vous venez d’isoler (entre vos deux entailles, donc).

Outre les filets de poissons, il existe également d’autres produits de la mer qui nécessitent des précautions d’emploi, notamment les fruits de mer parfois difficiles à ouvrir. Voici donc une petite vidéo conseil qui vous sera bien utile si vous réalisez une recette aux coquilles Saint-Jacques :

Vous connaissez désormais tout ce qu’il faut pour préparer un poisson dans les règles de l’art !

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *