De quels additifs faut-il se méfier ?

Danger risques alimentaires
Danger risques alimentaires
Les additifs, largement employés dans l’alimentation, doivent faire preuve de leur innocuité avant d’être mis sur le marché. Néanmoins, certains d’entre eux peuvent occasionner des désagréments. Retenez ceux dont il faut se méfier.

Les additifs alimentaires sont des substances ajoutées aux aliments, soit pour améliorer leur conservation soit pour les rendre plus appétissants, au niveau de leur aspect, de leur texture ou de leur couleur. Certains additifs font l’objet de controverse, de quels additifs faut-il se méfier donc ?

De quels additifs faut-il se méfier ?

E 127 (érythrosine): ce colorant entraîne des cancers chez le rat. D’autres colorants comme la tartrazine (glace à la vanille), le rouge cochenille et l’amarante (bonbons) peuvent entraîner des allergies chez les sujet sensibilisés. Attention aux bonbons où on peut retrouver jusqu’à 5 colorants

E 200 à 203 (acide sorbique et ses dérivés) sont suspects d’effet cancérigène

E 210 à 219 (acide benzoïque et dérivés, conservateur des sodas) entraînent des allergies avec urticaire, démangeaisons, migraines

E 220 à 227 (sulfites ajoutés dans de nombreux vins, dans la bière, aux fruits secs) peuvent entraîner des maux de tête et des allergies (notamment chez les asthmatiques)

E 250 (nitrites) et E 251 et E 252 (nitrates) sont considérés comme dangereux en raison de leur transformation en nitrosamine (cancérigène chez l’animal). Néanmoins ces conservateurs ajoutés dans la charcuterie permettent d’éviter le développement d’une bactérie responsable du botulisme.

E 280 (acide propionique) entraîne des tumeurs chez le rat après une longue utilisation

Le BHA (E 320) et le BHT (E 321), notamment utilisés dans les purées instantanées, seraient cancérigènes à fortes doses chez le rat et peuvent être allergisants chez l’homme.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *