Conservation des aliments

Conservation des aliments

Les restes alimentaires sont bien pratiques. A condition de savoir les conserver. Salmonelles, listéria… la présence de ces bactéries en trop grande quantité dans la nourriture peut être responsable des intoxications alimentaires. Pour les éviter, il vous suffit d’appliquer des règles simples d’hygiène et de respecter très scrupuleusement la chaîne du froid.

Stockez séparément le cru et le cuit, par catégorie d’aliments. S’ils sont encore chauds, laissez refroidir vos restes emballés sur un lit de glaçons, avant de les ranger au réfrigérateur. Vous empêcherez ainsi le réchauffement des produits déjà entreposés. Poulet découpé, tranches de rosbif… les viandes cuites sans sauce peuvent être mises au congélateur.

Mais ne recongelez jamais une denrée déjà décongelée. Il est également conseillé de ne pas réchauffer plus d’une fois vos préparations déjà cuites.

Conservation des restes alimentaires, quelques idées

Voici les idées anti-gaspillage pour conserver les restes alimentaires en toute sécurité.

Les restes de légumes. Parfaits pour concocter un bouillon. Tout est utile : pelures et bouts de carottes ou d’oignons, parures (vert de poireaux, feuilles de céleris, d’épinards, pieds et tiges de brocolis). Pensez également au jus des légumes en conserve (ou de cuisson). Ajoutez la carcasse et les os de volailles, par exemple. Après cuisson, il vous suffit de passer le tout à la passoire et de récupérer le jus. Il vous servira à mitonner sautés, crèmes de légumes, soupes ou autres sauces parfumées à souhait.

Le jus de cuisson des moules marinières. Congelez-le dans un bac à glaçons. Vous pourrez profiter de ces mini-cubes au parfum de mer… en court-bouillon.

Un morceau de steak. Découpé en dés, il sera utile pour cuisiner une sauce bolognaise. Haché et mélangé à des tranches de salami, par exemple, il vous permettra de réaliser des hamburgers ou des pains de viande.

Des morceaux de tomates abîmées. Faites-les cuire pendant cinq heures à 60°C (th.2) ou bien laissez-les sécher au soleil. Avant de les faire macérer dans un bocal d’huile d’olive avec thym, ail pilé, sel et poivre en grains. Elles feront de délicieuses tomates séchées apéritives.

Des croûtons de pain rassis, biscottes et biscuits apéritifs. Réduits en miettes, ils forment une belle chapelure. A saupoudrer sur vos escalopes, pains de viandes et autres farces.

Les jaunes d’oeuf. Récupérez-les pour préparer une omelette ou des escalopes panées. Et, pourquoi pas, pour dorer des sablés.

Les fromages à pâte dure. La partie desséchée ou moisie retirée, ce râpé gratinera vos plats au four. Vous pouvez aussi le congeler.